Interlude thaÏlandaise

On dit souvent que lorsqu’on commence à voyager, on en devient assez vite accro. Je le sens, j’en ai encore besoin, svp j’ai besoin d’une petite dose; De cette sensation de ne plus se sentir chez soi, de perdre à nouveau tous mes repères, ma routine, pour mieux me retrouver avec moi-même à l’autre bout du monde. Je veux me retaper 17h de vol, la tête pleine de rêve et d’images préconçue et le coeur prêt à l’aventure. Je recommencerais, demain.

Je veux revivre cette sensation au moment de l’attérissage, cette montée d’adrénaline avec le coeur qui palpite lorsque je regarde une première fois à travers le hublot et en découvre un tout nouveau paysage. L’envie pressante de descendre au plus vite pour découvrir ce qui nous attend. Se dépêcher, attendre à la douane, se dépêcher de sortir au plus vite de ce qui nous retient du monde extérieur, cet aéroport, cette prison temporaire, bondé de gens du quatre coin du monde. J’y suis. Les portes s’ouvrent, et me, nous voilà, libre. Enfin.

On m’avait parlé de la Thaïlande, certains aiment d’autres détestent bien évidemment, je savais que je ne serais pas déçue. 2 semaines inoubliables que j’ai essayé de capter au travers de centaines de photos pour ne rien oublier. La chaleur de Bangkok, sa pollution étouffante, ses Taxis Tuk Tuk énervants, ses boissons enivrantes, ses rues gorgées de monde et de vendeurs ambulants…. Ah la bouffe de rue… si j’avais pu, j’aurais tout essayé, tout goûté ceux qu’elle avait à nous offrir. Dès que je sens l’odeur de la feuille de Kaffir, je m’y retrouve complètement, je m’y revois encore. Déambulant dans les rues, souvent perdue, à la recherche de La place qui serait à la hauteur de mes papilles de Gourmitoux. Le flair ou plutôt le hasard ne m’a pas trop joué de vilain tour. Je n’ai été déçue qu’une seule fois, un resto attrape-touriste (bien sûr) mais dont la vue méritait un peu de se faire avoir au moins une fois, en plus selon notre guide du Routard, Nicolas Cage y aurait dîner lors de son séjour à Bangkok, que demander de mieux les amis ???

De Bangkok la ville de tous les excès, à Patong Beach que j’ai détesté ( à moins que vous soyez un homme et cherchiez une femme ou un homme ou sans faire exprès un un homme-femme…), on regarde, on observe, on juge, on compare, et puis merde après quelques jours on se déshinibe et on profite enfin. Et on fait la fête à Koh Phi Phi et on se repose à Koh lanta.

Aaaaaahhhh magnifique Koh Lanta… Ce n’est pas aussi perdu que ce que vous auriez-pu voir dans l’émission, oui c’est tranquille mais très sympathique. Allez-y vite avant qu’elle aussi ne vende son âme. On y mange bien. Très bien. Trop bien même, profitez-en pour manger les bons poissons frais grillés du jour (red snapper, white snapper, baracuda…) et autres crustacés, les pieds dans le sable, au son des vagues, et avec, en prime, un magnifique ciel étoilé.

Ça donne envie non ? Vous-y êtes déjà allé ? Vous aussi vous êtes accro?

Je pourrais en parler pendant des heures , mais cela ne servirait à rien. Comme on dit une image vaut mille mots, voici quelques photos que j’ai sélectionné pour vous!

Ciao Ciao !

Cet article, publié dans Bla Bla Bla..., est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s